Les organismes des Nations Unies à Vienne

Vienne est, avec New York, Genève et Nairobi, l’une des quatre villes sièges de l’Organisation des Nations Unies.

Le Centre international de Vienne (CIV), communément appelé « UNO City » en Autriche, a été ouvert en 1979 et mis à la disposition des organismes des Nations Unies contre un loyer annuel symbolique d’un schilling autrichien (l’équivalent de sept centimes d’euro), pour une durée de 99 ans.

Quelque 5 000 employés provenant de plus de 125 pays travaillent pour les différentes organisations sises à Vienne.

Les organismes des Nations Unies à Vienne incluent:

L’Office des Nations Unies à Vienne (ONUV) :Il fournit aux programmes des Nations Unies un appui administratif qui comprend la planification des conférences, la sécurité et les services d’interprétation. Le Directeur général de l’ONUV représente le Secrétaire général auprès du pays hôte et des missions diplomatiques à Vienne.

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) : C’est le principal forum intergouvernemental, au niveau mondial, pour les questions de coopération scientifique et technique dans le domaine nucléaire. Il œuvre en faveur d’utilisations sûres et pacifiques des sciences et technologies nucléaires, contribuant à la paix et à la sécurité internationales ainsi qu’aux objectifs de développement durable des Nations Unies.

L’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) : Cette institution spécialisée est chargée de promouvoir le développement industriel pour créer une prospérité partagée et améliorer la compétitivité économique, tout en préservant l’environnement et en renforçant les connaissances et les institutions.

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) : Depuis son siège établi à Vienne et à travers un réseau mondial de bureaux extérieurs, l’ONUDC aide les États Membres à faire face à la menace que posent les drogues, la criminalité, la corruption et le terrorisme, et à promouvoir la sécurité et la justice pour tous.

La Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (Commission préparatoire de l’OTICE) :Elle prépare la mise en œuvre du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires, en vertu duquel les explosions nucléaires doivent être interdites pour tous et partout, que ce soit à la surface de la Terre, dans l’atmosphère, sous l’eau ou en milieu souterrain. La Commission met en place un régime de vérification mondiale qui s’appuie sur 337 installations de surveillance, afin de s’assurer qu’aucune explosion nucléaire ne puisse être réalisée sans être détectée. Les données issues de cette surveillance sont également utilisées à des fins autres que la vérification, notamment pour contribuer aux alertes aux tsunamis et à la surveillance mondiale des rayonnements.

Le Bureau des affaires spatiales : Il favorise la coopération internationale dans le domaine des utilisations pacifiques de l’espace. Il aide les États Membres, en particulier les pays en développement, à accéder aux sciences et techniques spatiales et à leurs applications en faveur du développement durable. Dans le cadre du programme UN-SPIDER, le Bureau des affaires spatiales aide tous les pays à tirer parti du potentiel des technologies spatiales aux fins de la gestion des catastrophes et des interventions d’urgence. Il s’acquitte également des tâches qui incombent au Secrétaire général en matière de droit international de l’espace, et tient le Registre des objets lancés dans l’espace extra‑atmosphérique.

La Commission internationale pour la protection du Danube : Elle encourage la coopération internationale pour faire en sorte que le Danube, deuxième fleuve le plus long d’Europe, soit plus propre, plus sain et plus sûr, tout en s’efforçant de veiller à une utilisation durable et équitable des eaux et des ressources en eau douce dans le bassin du Danube. Les activités de la Commission se fondent sur la Convention sur la protection du Danube.

L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) :Groupe d’experts indépendants chargé de suivre et de promouvoir l’application des conventions des Nations Unies relatives au contrôle des drogues, l’OICS s’efforce d’assurer la disponibilité des stupéfiants et des substances psychotropes à des fins médicales et scientifiques tout en empêchant leur détournement vers des circuits illicites. Il surveille le contrôle exercé au niveau national sur les précurseurs chimiques susceptibles d’être utilisés dans la fabrication illicite de drogues et aide les autorités publiques à prévenir le détournement de précurseurs.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) : Elle se consacre à promouvoir une gestion humaine et ordonnée des migrations, pour le bien de tous, et à favoriser la coopération internationale sur les questions migratoires. Elle fournit également une aide humanitaire aux migrants démunis. L’OIM à Vienne comprend le Bureau de pays de l’OIM pour l’Autriche et le Bureau régional pour l’Europe du Sud-Est, l’Europe orientale et l’Asie centrale.

Le secrétariat de la Convention des Carpathes – bureau du PNUE à Vienne :Il s’efforce de promouvoir la coopération internationale en vue de la protection et du développement durable des Carpates, plus vaste région montagneuse transfrontalière d’Europe, en s’appuyant sur la Convention des Carpates. Le bureau constitue le centre mondial du PNUE pour les travaux consacrés aux régions montagneuses, et le centre sous-régional du PNUE pour l’Europe du Sud-Est.

L’initiative Énergie durable pour tous : Cette plateforme mondiale vise à assurer un accès universel à l’énergie durable, afin de contribuer à un monde plus propre, juste et prospère pour tous. L’initiative rassemble des milliers de partenaires issus du secteur public, du secteur privé et de la société civile.

La Commission des Nations Unies pour le droit commercial international (CNUDCI) : Elle se consacre à la modernisation et à l’harmonisation des législations relatives au commerce international, afin de réduire les obstacles juridiques à la circulation internationale des marchandises. La CNUDCI élabore des conventions, des lois types et des règlements, ainsi que des guides juridiques et législatifs, dans des domaines tels que l’arbitrage et la médiation ; les micro-, petites et moyennes entreprises ; le commerce électronique ; le droit de l’insolvabilité ; et les sûretés.

Le Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix : Il dispose à Vienne d’un Bureau de liaison, qui assure également la représentation du Département des opérations de paix et du Département de l’appui opérationnel. L’objectif est de renforcer la coopération entre les départements représentés et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) :Il surveille l’application de la législation en matière d’asile en Autriche, conformément à la Convention de Genève relative au statut des réfugiés, et fait des suggestions aux autorités sur des questions concernant les réfugiés.

Le Service d’information des Nations Unies (SINU) à Vienne :En tant qu’élément du réseau constitué par les centres d’information des Nations Unies du monde entier, le SINU fait connaître les activités et les préoccupations des Nations Unies dans les quatre pays qu’il dessert, à savoir l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie et la Slovénie. Il appuie également les activités d’information du public menées par les organismes des Nations Unies basés à Vienne.

Le Service de Vienne du Bureau des affaires de désarmement : Il facilite une coopération resserrée et une interaction efficace dans tous les domaines ayant trait au désarmement, à la non-prolifération et à la maîtrise des armements. Le Service de Vienne coordonne le Partenariat pour l’éducation en matière de désarmement et de non-prolifération, qui rassemble 30 organisations partenaires pour la mise au point de programmes éducatifs sur des thèmes liés au désarmement.

L’Administration postale de l’Organisation des Nations Unies (APNU) : Elle assure l’émission de timbres qui illustrent les activités de l’ONU. Les timbres émis à Vienne sont valables pour l’affranchissement du courrier envoyé à partir des organismes des Nations Unies à Vienne.

Le Registre de l’Organisation des Nations Unies concernant les dommages causés par la construction du mur dans le Territoire palestinien occupé : Il répertorie de manière documentée les dommages résultant de la construction du mur par Israël dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est et alentour.

Le Comité scientifique des Nations Unies pour l’étude des effets des rayonnements ionisants :Il évalue les niveaux et les effets de l’exposition aux rayonnements ionisants. Ses rapports fournissent la base scientifique des mesures de radioprotection adoptées par les gouvernements et les organismes internationaux.